Contrat d’assistance et de maintenance … des éclaircissements.

Contrat d’assistance et de maintenance … des éclaircissements.

importantUrgenta) En réponse à la question de certains établissements, nous précisons que la signature de ce contrat n’EST PAS OBLIGATOIRE.
Il est cependant clair que les établissements qui n’auront pas signé ce contrat avant la fin du mois de septembre ne bénéficieront d’aucune forme d’assistance de la part de PRÉSENCES et n’auront plus accès à l’entrepôt des données.

b) Certains établissements nous ont fait remarquer que la durée du contrat chevauche sur deux exercices budgétaires (2014 et 2015) et que cela risquait de leur occasionner des difficultés avec le contrôleur financier.  Nous suggérons que le contrat soit scindé en deux : un contrat de trois (3) mois pour l’exercice 2014 (1er octobre – 31 décembre) et un autre contrat de 12 mois couvrant l’exercice 2015.  Nous adresserons le contrat de trois (3) mois aux établissements qui le souhaitent.

Partager cet article

Commentaires (24)

  • autre Répondre

    Bonjour
    Mais il faut préciser ce point avec des textes réglementaire pour que les responsables (directeur et économe) respectent notre droit de parler sur ce point sinon vous s’avez très bien que les responsables ne signent rien …
    Et qui sera perdront ou gagnant
    Surtout y a des responsables donne pas importance pour ce logiciel

    8 septembre 2014 - 12 h 59 min
  • MOUTALBI ZEYDANE EPH BENI OURTILANE Répondre

    nous vous besoins de cette forme de contrat pour rem-plaire et singer

    8 septembre 2014 - 15 h 38 min
  • AMIR Répondre

    pour quoi faire un contrat d’assistance quand les directeurs ne sont pas convencu sur le plan pratique du logiciel, a mon avis ce logiciel va pas marché !!!

    9 septembre 2014 - 0 h 13 min
  • Abdelghani Répondre

    Bonjour,
    Est ce qu’on peut avoir un modèle de cet contrat d’assistance et de maintenance?????

    9 septembre 2014 - 10 h 00 min
  • zizou05800 Répondre

    Tout est flou.Un logiciel tres complique a coute des milliards et des milliards et ensuite des contracts (plus d’argent)
    aucune assistance plein de pbms aucun repert a suivre.un forum mort .bq de question sans reponse ……………….
    normalement c les responsables qui doivent prendre cette etapes, pourkoi demander aux informaticiens de communiquer avec les directeurs.c un logiciel de la part de la ministere donc c elle qui doit finalise ces etapes .
    l’Algerie le pays de tout est possible.

    9 septembre 2014 - 10 h 54 min
  • Anonyme Répondre

    Logiciel « compliqué » ?, parce que la réalité qu’il prend en compte est complexe : une, multitude de préoccupations (achats, stocks, livraisons, comptabilité générale, analytique, budgétaire, ressources humaines, paye, tableaux de bord, etc….). Les données à entrer dans le système ne sont pas toujours disponibles ou nécessitent plusieurs vérifications. Le niveau des personnels affectés entre également en ligne de compte, etc… c’est sans fin.

    Un mot sur le forum. Le forum, c’est nous tous. La plupart d’entre-nous ne veulent pas partager l’information et les connaissances ne sont malheureusement pas capitalisées, ni partagées. Chacun garde pour lui une partie du trésor. Nous le constatons à la lecture du forum.

    Cadre, informaticien, comptable, chef de projet , directeur d’établissement et autres responsables, devraient se sentir concernés.

    A mon avis, ce n’est pas un problème de « logiciel compliqué ». Les raisons sont certainement ailleurs.

    9 septembre 2014 - 20 h 45 min
  • Anonyme Répondre

    bonjour;
    un logiciel quand en trouve une comptabilité selon le SCF , en trouve pas des comptables
    ou est le problem !!!!!!
    ce logiciel ne maitrise pas les bases de la comptabilité selon le SCF moi je vous le dit.
    il faut décentraliser le centre de calcule pour mieux avancé dans la saisie seulement parce que l’anayse des donnes je suis sur que tous les établissement de santé (taux 90%) ne save p

    9 septembre 2014 - 22 h 05 min
  • Anonyme Répondre

    bonjour ;
    moi je vous le dit ce logiciel ne va pas marché . point

    9 septembre 2014 - 22 h 07 min
  • Anonyme Répondre

    Bonjour,

    A mon avis cette procédure vas donner une raison de plus au responsable des établissements à abandonner carrément l’usage du logiciel !

    C’est une mauvaise idée.

    11 septembre 2014 - 10 h 19 min
  • Anonyme Répondre

    de telles decisions ne reviennent pas au directeurs d’etablissements ni à l’informaticien ni au comptable du moment que ce n’est pas eux meme qui ont pris l’initiative et se sont engagés dans ce projet au depart, ils été appelés à appliquer et ils l’ont fait avec les moyens disponibles et l’appui disponible aussi!!! comment maintenant c’est au directeur de l’etablissement de decider de continuer ou d’arreter ce projet avec sa signature de ce contrat. et comme çà sans texte et sans controle du msprh et de mdf…!!!! deux ministeres s’engage dans un projet qui a couté de l’argent et du temps n’arrivent à gerer et à maitriser la suite…si on doit continuer comment et pour quoi faire? si on doit arreter cà sera une honte et un gaspillage d’argent et de temps.

    11 septembre 2014 - 11 h 45 min
  • Anonyme Répondre

    le probleme n’est le logiciel en lui meme c’est une question de volonté de mettre à la transparence nos fais.

    11 septembre 2014 - 12 h 04 min
  • moi meme Répondre

    le systeme 3coh ou bien n’importe quel autre systeme qui gerent une triple comptabilité ne doit pas se prendre à la legere on forme et depense de l’argent et puis on abondonne

    11 septembre 2014 - 12 h 13 min
  • moi meme Répondre

    le jour ou les deux ministeres msprh et mdf ont decidé de mettre en place un systeme de comptabilité integrée au seins des etablissements de santé personne n’avait demandé l’avis des directeurs ou autre , on nous donner instruction d’installer un centre de calcul, y mettre du personnel et du materiel, on a executé sans prendre en concideration les avis des dircteurs maintenant que les deux ministeres ne peuvent plus continuer à gerer la situation apres toute cette perte de temps et d’argent on jette la balle dans les mains des directeurs pour decider de continuer ou d’abondonner le projet avec leurs signature. ce projet est une affaire etatique ou privée?

    11 septembre 2014 - 12 h 20 min
  • moi meme Répondre

    on demande aux gens d’utiliser un systeme imposé et jamais on leurs a imposé officielemnt et sous controle d’abondonner leurs anciens sytemes!! qui voudra faire un double travail?

    11 septembre 2014 - 12 h 24 min
  • Anonyme Répondre

    bon soir a vous ;
    est bien j’attend la decision des directeurs des etablissements de santé , est ce que ils vont signez ou pas !!!
    je vous le dit par experience , un directeur qui na pas peur de don dieu et il la une grand peur du Ministere de la santé !!! va signé ce contrat
    cordialement

    13 septembre 2014 - 22 h 11 min
  • Anonyme Répondre

    Historique du projet en cours, 3coh, Systéme informatisé de gestion des hopitaux.

    Le Ministère des Finances a été chargé au cours de la réunion du Conseil Inter -Ministérielle du 21 octobre 2008 de mettre en place, en relation avec le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, un système informatisé de comptabilité de gestion au sein des établissements hospitaliers, qui vise à doter ceux-ci d’un système homogène et intégré de comptabilité, comprenant à la fois une comptabilité patrimoniale (comptabilité générale), une comptabilité budgétaire et une comptabilité analytique.
    Ce système qui va permettre aux établissements hospitaliers d’avoir une gestion rationnelle et efficiente de leurs moyens humains, financiers et matériels, sera appliqué au niveau de 300 établissements hospitaliers.
    Afin d’assurer le suivi et la coordination technique des travaux d’élaboration et de mise en œuvre du système informatisé de comptabilité de gestion,un comité de pilotage comprenant à la fois des représentants des deux Ministères , a été désigné par décision interministérielle.
    Pourquoi ce système ?
    Le système de comptabilité de gestion qui va être mis en place au sein des établissements hospitaliers vise à instaurer de nouveaux modes de fonctionnement en matière de comptabilité d’un établissement public, avec pour objectifs :
    ­­ La contribution à la valorisation du patrimoine, une meilleure appréhension de la réalité de l’activité annuelle en termes de recettes et de dépenses et une connaissance des coûts des activités.
    ­ Permettre à la Direction de l’établissement d’avoir un suivi, en temps réel, de ses engagements et disponibilités budgétaires ;
    ­ Éliminer les erreurs de saisie et les retards dans la transmission des résultats grâce à la mise en place d’un système de traitement en temps réel sans informations redondantes;
    ­ Permettre un contrôle a priori des disponibilités budgétaires;
    ­ Fournir les coûts des opérations des services sur une base mensuelle;
    ­ Favoriser, au sein de chaque établissement, le travail coopératif entre les divers services par le partage d’une base commune de données, accessible (dans des conditions sécuritaires) et exploitable par tous ;
    ­ La comparabilité des coûts entre des structures hospitalières similaires ;
    ­ Assurer la production d’indicateurs de gestion de base (nombre d’admissions, nombre de journées, durée moyenne de séjour patient, taux moyen d’occupation des lits, coûts …)
    ­ Au-delà de la dimension technique de la mise en œuvre de ce système, ce projet introduira au sein des établissements concernés un nouveau mode de gestion basé sur des paramètres tels que :
    La gestion en temps réel ;
    Le travail collaboratif ;
    La circulation de l’information ;
    La gestion transparente.
    Différentes phases relatives à ce projet ?
    ­ Diagnostic des huit « 08 » site pilotes ;
    ­ Diagnostic des cinq « 05 » sites pilotes restants ;
    ­ Formation des personnels des sites pilotes ;
    ­ Livraison des logiciels et mise en exploitation au niveau des site pilotes ;
    ­ Formation des formateurs ;
    ­ Livraison des logiciels et mise en exploitation au niveau des autres établissements hospitaliers ;
    ­ Installation et mise en exploitation du site Web.
    Compte tenu des délais serrés pour la réalisation de ces étapes le Ministère des Finances en accord avec le Ministère de la Santé a fait appel à une équipe de projet composée du cabinet de l’expert comptable Djamel DJERAD et du bureau PRESENCES International pour la mise en place de ce projet.
    Ce groupe d’experts a été choisi en raison de l’expérience acquise dans le domaine des EPA et notamment des établissements hospitaliers à l’occasion des travaux qu’ils ont eu pour le compte du Ministère des Finances et qui ont abouti à l’élaboration d’un projet de Plan Comptable des EPA adossé à un logiciel informatique. Ce logiciel permettait aux ordonnateurs et agents comptables des EPA de tenir une comptabilité administrative, une comptabilité budgétaire et une comptabilité générale aboutissant à la production des Etats financiers.
    Ces experts ont présenté, avec l’accord des deux ministères, un plan complet pour la mise en œuvre du système informatisé de comptabilité de gestion comprenant entre autres la conception d’un logiciel, la formation des formateurs, le déploiement du système et son suivi sur les 300 établissements hospitaliers et ce dans des délais de réalisation n’excédant pas les treize mois.
    Le plan de mise en œuvre de ce projet :
    La mise en œuvre de ce projet se déroulera en 2 étapes majeures :
    ­ L’implantation et la validation des systèmes dans 13 sites pilotes;
    ­ Le déploiement sur l’ensemble des sites
    1- l’implantation et la validation des systèmes dans les 13 sites pilotes :
    Cette phase a démarré le mois de septembre 2009 par l’étude diagnostic des systèmes d’information de 13 sites reconnus comme pilotes :
    ­ CHU Blida ;
    ­ CHU Oran CHU Mustapha ;
    ­ CHU Bab-El-Oued ;
    ­ CHU de Batna ;
    ­ CHU Beni-Messous ;
    ­ CHU Sidi-Bel-Abbès;
    ­ EH Koléa ;
    ­ EH Skikda;
    ­ EH Bologhine ;
    ­ EHS Drid Hocine ;
    ­ EHS Dr Maouche ;
    ­ EHU Oran ;
    ­ EPSP Sétif.
    L’étude diagnostic consiste à :
    ­ Recenser des utilisations existantes ou souhaitées de la comptabilité analytique au sein d’un échantillon le plus vaste possible d’hôpitaux;
    ­ Faire l’inventaire des besoins en matière de connaissance des coûts tant au niveau des hôpitaux, qu’aux structures centrales comme le Ministère de la santé;
    ­ Recenser les systèmes de codification existants (actes, maladies, fonctions, …) utiles à la mise en place de la comptabilité analytique;
    ­ Faire l’inventaires des outils (manuels de procédures, fiches de saisie, logiciels, …) de la comptabilité analytique hospitalière.
    ­ Élaborer un modèle normalisé d’organisation du système d’information de gestion de l’établissement susceptible d’être pris en charge par le logiciel.
    ­ Préparer l’environnement au sein de l’établissement en vue de la mise en œuvre du système de comptabilisé de gestion informatisée
    A la fin de cette étape, chacun des sites s’est doté d’une salle entièrement aménagée et équipée pour être le « centre de traitement des données » dédié spécialement au projet 3COH.
    2- Le déploiement sur l’ensemble des sites :
    L’extension aux 286 établissements hospitaliers restant a débuté le mois de juin 2010 par un programme national de formation action.
    La réalisation d’un tel plan de mise en œuvre ne peut être possible sans le recours aux personnels compétent et qualifié au niveau des établissements hospitaliers, à cet effet des groupes de travail comportant à la fois un gestionnaire ; un comptable et un informaticien ont été désignés.
    Face à un projet qui amène un changement majeur en incitant au travail collaboratif, au partage et à la rigueur dans le travail, la définition précise des missions des membres de l’équipe de projet vise à la fois à conforter chacun dans son rôle et à éviter la dilution des responsabilités.
    La mise en place d’un système de gestion à « triple » comptabilité au sein des établissements hospitaliers est certes un défi de taille, mais elle devient une nécessité pour une saine gestion : maîtrise des budgets, suivi du patrimoine et gestion des coûts. Sa gestion ne peut être envisagée sans le recours à l’outil informatique au moyen d’un SIG (système intégré de gestion) qui permet, à partir d’une saisie unique, d’alimenter les trois sous-systèmes de comptabilité. Tel est le sens du système « 3COH ».

    14 septembre 2014 - 22 h 04 min
  • Anonyme Répondre

    Bonjour

    Le système 3COH ne peut pas fonctionner pour plusieurs raisons:

    1 ) Retard dans l’attribution du budget (pour l’année 2014, il a été attribué vers la fin février, ajouté à cela la validation du conseil d’administration selon l’humeur de son président)

    2 ) Retard dans la conclusion des marchés et conventions (tributaire du budget), pour nous cette année la convention avec la PCH n’est pas encore signée

    3 ) Non implication des directeurs, économes et autres responsables dans la réussite de ce projet et laisser seulement les membres du groupe (informaticien, gestionnaire et comptable) seuls responsables (la plupart du temps c’est l’informaticien qui gère tout)

    4 ) Pour moi l’approche aurait du être autrement, au lieu de commencer par le centre de calcul (base de donnée unique pour tous les modules et utilisateurs, il fallait installer chaque application pour utilisateur (pour que chaque responsable doit assumer), au moins pour une période d’une année ou 2 ans et une fois que tout le monde aurait compris sa tache alors la on passera à la phase réseau

    5 ) Comment peut on demander aux directeurs de signer des conventions alors qu’ils ne sont même pas convaincu de ce projet et en plus comment peut on ignorer le MSPRH (normalement c’est le ministère de la santé qui devrait signer ces conventions)

    15 septembre 2014 - 10 h 35 min
    • abdou Répondre

      mon amis t’as mis les points sur les (i)s
      – j’ajoute , de quel maintenance vous parlé , si vous voulez dire une mis a jour chaque mois avec son mondant de payement .
      – l’assistance me fais rappelé un mots dit par les responsable de 3coh en 2010, ( on vous lâche pas ) mais on a rien eu sauf , quel est votre situation des travaux, et on cas de problème  » voir le manuel ……….. » .
      – le groupe du projet (l’informaticien) qui cumule le tous (travaille , traité comme la peste par ses collègue et responsable……………………………………………) .

      6 octobre 2014 - 14 h 04 min
  • Anonyme Répondre

    Donnez nous un modèle de cet contrat d’assistance et de maintenance

    15 septembre 2014 - 10 h 37 min
    • Abed Répondre

      .
      Le contrat d’assistance et de maintenance du système 3coh, a été envoyé par voie postale – courrier recommandé – il y a une quinzaine de jours. Comme, il chevauchait sur deux exercices budgétaires, il a été scindé en deux :
      – un contrat de trois (03) mois (imputable à l’exercice budgétaire 2014)
      – et un contrat d’une année (imputable à l’exercice 2015).

      Le contrat de 03 mois pourra être adressé aux établissements qui le souhaitent. Pour ce faire, il y aurait lieu de s’identifier par email à « ipresences@3coh.net ».

      15 septembre 2014 - 22 h 25 min
  • informaticien Répondre

    800 (sites 3coh) x 22500,00 (frais de maintenance annuel) = 18.000.000,00 .

    donc le logiciel lui même ; combien sa coute ???.

    C’est parceque J’aime mon pays , je vais me taire sans commentaire.

    Mais techniquement si 3coh a été conçu d’une façon modulaire en 1ere phase.
    en deuxième phase avec une consolidation de données
    en dernière phase avec un seul module en réseau, je pense qu’il réussira.

    15 septembre 2014 - 12 h 18 min
    • Anonyme Répondre

      Mon seul commentaire sur le dernier commentaire, celui qui ne connait pas la valeur d’une chose ne peut jamais l’estime valeur. ceci se n’est qu’un humble avis. Je pense nous les algériens nous avons pris le plis de deux choses lorsqu’il s’agit informatique ( Gratuit et piraté ) deux notions qui sont a bannir de notre jargon. respectons le droit intellectuel des gens, maintenant la vrais question a posé est ce que en aura une bonne assistance ou pas La je suis d’accord a vous
      avec mes amitiés a tous et a toutes.

      16 septembre 2014 - 11 h 55 min
    • Informaticien Répondre

      800 Site 3coh Oo, d’ou tu sors ce chiffre en algérie y’a a peine 600 et quelque etablissement de la santé, et plus de la moitié ne font pas partie du projet 3coh
      et de cette moitié je suis sur que la majorité ne vont pas signé

      22 octobre 2014 - 9 h 52 min
  • Boualem Répondre

    ce n’est pas un problème de « logiciel compliqué ». Les raisons sont certainement ailleurs.

    23 octobre 2016 - 16 h 11 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *