Rappel concernant les unités de compte …

Rappel concernant les unités de compte …

Concernant cette notion importante en gestion des stocks, nous invitons les utilisateurs du système 3Coh, à relire les précisions déjà données, dans la section Documentation | Notions mal comprises du site ipresences.com.

En effet, le pharmacien ne peut pas travailler uniquement avec les unités élémentaires. Quand le pharmacien reçoit, de la part du fournisseur, un médicament; il est rare que l’unité mentionnée sur le bon de livraison ou la facture soit élémentaire.

Le fournisseur livre des boites de 10 unités (B/10), des boites de 50 unités (B/50) ou des flacons de 250 ml (FLACON/250) ; etc… Il n’indiquera pas AMPOULE ou ML.

La saisie doit être conforme à la pièce : Si le Bon de Livraison indique 25 B/20 à 15.75 DA, il faut saisir 25 B/20 à 15.75 et non pas 500 AMPOULES à 0.78 DA qui introduira nécessairement des erreurs d’arrondi.

Le système 3Coh introduit la notion de déconditionnement pour passer d’une unité de conditionnement vers une unité élémentaire.

Le problème des unités restera entier, si par exemple, FLACON 200 ml est utilisé comme unité élémentaire. Ceci aussi est une erreur. Comment ferait-on, si ce même article était conditionné en Flacon de 500 ml ou 600 ml ? On sera obligé de créer un autre article. Le système ne fonctionnera que si le pharmacien est absolument sûr que cet article sera toujours conditionné en Facon200ml.

Le principe :

a) A chaque article, on associe une unité ÉLÉMENTAIRE sachant qu’un article ne peut avoir qu’une SEULE unité élémentaire. Une unité élémentaire est non décomposable; elle a un FACTEUR égal à 1. Exemple d’unités élémentaires : KG, LITRE, AMPOULE, etc. Par contre BOITE, FLACON, CARTON, BOUTEILLE …. ne peuvent pas constituer des unités car elles sont ambiguës : BOITE de combien ? FLACON de quelle capacité ? …

b) Un article peut être acheté en unités élémentaires ou en UNITÉS DE CONDITIONNEMENT. Par exemple, tel article a comme unité élémentaire AMPOULE, vous pouvez l’acheter en B/5 (boite de 5, avec facteur de 5) ou B/12 ou B/50 … qui sont des unités de conditionnement. Vous pouvez également l’acheter en ampoules (ce qui doit être fort rare). Le système convertira automatiquement en 5*ampoules, 12*ampoules ou 50*ampoules.

Il est clair qu’on ne peut utiliser FLACON à cause du fait que FLACON ne renseigne par sur la contenance (en ml) du flacon. Que faire ?

– On peut évidemment utiliser ML (Millilitre) comme unité élémentaire. Ceci a l’inconvénient d’être une unité trop petite et créera des problèmes d’arrondi dans les valeurs (problème de Epipharm).

– On peut utiliser par exemple DL (décilitre) qui semble raisonnable.

Comment faire alors dans le cas d’un flacon de 250 ML ?

Il suffit d’introduire l’unité de conditionnement FL/250 avec un facteur de 25; de sorte que si vous enregistrez une entrée en stock de 10 flacons de 250ML, le système fera la conversion suivante : 10 (quantité) * 25 (DL) = 250 DL, soit 2500 ML. Ceci règle le problème.

Si on achète le même produit conditionné en flacons de 600ML, il faut introduire l’unité de conditionnement FL/600 (facteur de 60). Les unités FL/250 et FL/600 peuvent être ramenées à l’unité élémentaire commune : le DL.

PS : Cette dernière unité (DL) doit avoir été crée dans « Paramètres | Unités de compte » comme unité élémentaire, facteur 1. Dans gestion des stocks, l’article concerné, doit avoir comme unité de compte, l’unité élémentaire « DL ».

Partager cet article

Commentaires (3)

  • combattant Répondre

    Certains logiciels de gestion du stock utilisent le terme colisage au lieu de conditionnement.
    en fait, chaque colisage possède un champ indiquant le nombre d’unités dans le colisage.
    à la réception du bon de livraison on est libre de saisir la quantité soit par unité soit par colisage et le système fait les conversions automatiquement. A mon avis c’est la meilleurs méthode.
    Exemple de colisage:
    Boite 12, boite 20, …
    Carton 10, Carton 100, …
    Sac 50 kg, Sac 25 kg, …
    Fardeau 6, Fardeau 12,…
    Palette 1000, Palette 500,..
    Cordialement.

    20 avril 2015 - 23 h 06 min
    • HADBI Moussa Répondre

      Intéressante comme suggestion ! bravo

      29 avril 2015 - 22 h 18 min
    • abed Répondre

      La liste de colisage est un document sur lequel sont répertoriés les colis destinés à être transportés d’un site fournisseur à un site client. Cette liste est d’ailleurs remise au transporteur pour prise en charge. Elle indique l’identification de chaque colis et donne les totaux (nombre de colis transportés, cubage, poids, etc…).

      3Coh utilise la notion de l’unité élémentaire, la notion de conditionnement et la notion de déconditionnement pour passer de l’unité de conditionnement à l’unité élémentaire, – dans un autre contexte, celui de la réception de la marchandise, son stockage et sa consommation par les services -.
      Le fournisseur livre ses produits en unités de conditionnement (ex. 25 B/20 à 15.75, valeur=393.75)
      – Le client consomme le produit en unités de conditionnement (ex.2 B/20 à 15.75), il restera 23 B/20 à 15.75 ; valeur = 15.75*23= 362.25
      – et en unité élémentaires (ex.10 ampoules). Là, il faut déconditionner une boite. Nous aurons
      22 B/20 à 15.75 ; valeur : 346.5 DA.
      1 B/20 à 15.75 = (20 amp). à 15.75 soit :
      – (10 amp.) à 7.88 (15.75*10/20 = 7.875 soit 7.88 ; en arrondissant),
      – (10 amp.) à 7.88

      a) Après consommation, il restera donc 22 B/20 à 15.75 et (10 amp.) à 7.88. En valeur : = 346.5 + 7.88= 354.38. Il restera toujours la possibilité de consommer en unités de conditionnement pour limiter les erreurs d’arrondis dans les valeurs.
      b) Le cas inverse, si l’on avait opéré par unités élémentaires : Les 25 B/20 à 15.75 livrés par le fournisseur, auraient donné : 25*20 = 500 ampoules. Avec la valeur d’une ampoule à 15.75/20 = 0.7875 ou 0.79 après arrondi, la valeur totale serait de : 0.79*500 = 395 DA. Si l’on tient compte de la consommation de 50 ampoules (2 B/20 + 10 amp.), d’une valeur de 0.79*50=39.50 DA. Le reste sera : 500 amp. – 50 amp. = 450 amp., valeur 395-39.50 = 355.50
      La valeur en stock en b) est différente de celle existante en a). En b), le montant de l’erreur d’arrondi est multiplié ou démultiplié selon les cas.

      24 mai 2015 - 15 h 52 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *