Le contrat d’assistance technique du système 3Coh, ce n’est pas que l’accès aux exécutables et à l’entrepôt des données …

Le contrat d’assistance technique du système 3Coh, ce n’est pas que l’accès aux exécutables et à l’entrepôt des données …

croissance

Le contrat d’assistance technique et de maintenance du système 3Coh, ce n’est pas que l’accès aux EXEcutables du système et à l’entrepôt des données. C’est aussi, tout un ensemble de services assurés, pour garantir le fonctionnement optimal du système.

La formation du personnel requise pour la bonne exploitation du système, en est un exemple saillant : Des journées de formation sur les modules du système 3Coh sont en effet, organisées, dans les locaux de Présences Int’ l à Alger et à Batna.

Des conseils adaptés et personnalisés, dans différents domaines liés à la gestion de l’établissement de santé, notamment en comptabilité générale, analytique et budgétaire, en gestion des stocks, immobilisations, et autres opérations, sont donnés tout le temps, à l’établissement, directement ou par téléphone, ou par voie électronique : e-mails, site internet , page Facebook, forum, téléassistance. La standardisation des données n’est pas en reste. En mettant en œuvre le système 3Coh, les établissements sont appelés à utiliser un plan comptable unique, une nomenclature budgétaire identique et un même référentiel de données en vue de pouvoir centraliser et consolider facilement les indicateurs de gestion.

La mise à disposition de l’établissement, des nouvelles versions et améliorations du logiciel 3Coh, la mise en œuvre du module de gestion des ressources humaines et paye, ainsi que la prochaine mise en place du module « Activités médicales et paramédicales » font parties également des obligations contractuelles.

Aujourd’hui, le système 3Coh est opérationnel dans plusieurs établissements de santé visés par l’arrêté de janvier 2015 relatif à la mise en exploitation d’un système de comptabilité de gestion. Le contrat d’assistance technique et de maintenance du système 3Coh, que nous avons proposé, a été signé par soixante-dix-huit (78) établissements. Il est en cours de signature par dix (10) autres établissements. Un total de quatre-vingt-huit (88) établissements soit un taux aux alentours de 31% (88 sur 282). Le contrat n’étant pas obligatoire, l’établissement pourrait compter sur son personnel pour prendre en charge l’exploitation du système, mais uniquement l’exploitation, sans amélioration, sans évolution. Comment faire prendre en charge les changements futurs imposés au plan métier et technologies sans contrat d’assistance technique.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *