Quand l’université, les « benbous » et les jeunes pousses se rencontrent …

Ce dimanche 19 janvier, dans le cadre de la convention Université 2 de Batna/ Presence Int’l, la séance de lancement officiel du projet d’incubateur-accélérateur de start-up a eu lieu.

L’université, par la voie de son premier responsable, a réitéré son entière disponibilité pour la pleine réussite du projet auquel elle a fourni tous les moyens logistiques.  Les membres de l’association des Benbous, à la riche expérience, ont confirmé leur participation active, tout comme l’ont réaffirmée les représentants de l’ANSEJ et d’autres organismes d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes.

Un groupe de 9 étudiants se sont inscrits et débuteront, dès ce mois de janvier 2020, les trois (3) projets retenus

  • Secteur Formation
  • Secteur PME/PMI
  • Secteur Gand public (téléphonie),

qui constitueront le portefeuille de départ de la sart-up.

Cette rencontre a permis aux jeunes et aux moins jeunes, au secteur privé et au secteur public, au monde universitaire et au monde économique, de se réunir autour d’un projet et d’un défi.

Bonne chance à tous et bon travail à nos jeunes !

4 réflexions sur “Quand l’université, les « benbous » et les jeunes pousses se rencontrent …”

    1. Salem
      La réponse, nous avons essayé de voir avec ces jeunes, les possibilités de créer de vrais startup, Nous voulions d’abord les formés en matière de gestion, leurs trouvés des petit contrat qui leurs permettent de se mettre debout lors des premières années d’entreprenariat,

  1. Son savoir faire, pour permettre a ces jeunes un bon départ et une bonne gestion
    de leurs entreprises. Le technicité n’est qu’un aspect de la réussite. Nous avons vus beaucoup
    de jeunes entreprises échoués malheureusement du fait d’avoir négligé les autres aspects de
    la gestion.

  2. C’est bien, une lueur d’espoir. Mais qui va payer les salaires ? S’il n y a pas de banques qui s’implique dans cette initiative ? Et vous proposer votre savoir faire et votre aide en gestion gratuitement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *