Comptabilité publique, comptabilité « privée » ?