La comptabilité publique en Algérie … Quelques repères ! (1ère partie)

La comptabilité publique en Algérie … Quelques repères ! (1ère partie)

La comptabilité publique est un ensemble de règles applicables à la gestion des deniers publics conformément à la loi 90-21 du 15 août 1990. Au sens de cette loi et du décret 91-313 du 07 septembre 1991, la mise en œuvre de ces règles est confiée à des comptables principaux.

Ont la qualité de comptables principaux de l’Etat :

  • L’Agent central du trésor (_ACT),
  • Le trésorier central (TC),
  • Le trésorier principal (TP),
  • Les trésoriers de wilaya (TW) et les agents comptables des budgets annexes.

Les comptables principaux sont chargés de l’ensemble des opérations financières effectuées par les ordonnateurs principaux (ministres, walis, présidents d’APC) ainsi que de la centralisation des écritures des comptables secondaires (receveurs des impôts, domaines et les conservateurs fonciers).

comptaPublique_1

Ils communiquent périodiquement les résultats à l’agent central du trésor.

Ces opérations comptables concernent, les dépenses et les recettes budgétaires de l’Etat, des wilayas et des communes constatées par les ordonnateurs sous formes de titres de recouvrement concernant les recettes budgétaires de toutes natures qui sont enregistrées de façon chronologique sur le registre des droits et produits constatés à recouvrer et des pièces des engagements de dépenses concernant les dépenses de l’Etat enregistrées sur un registre des dépenses.

Cette méthode comptable répond au principe fondamental des recettes qui doivent être justifiées par des titres de recouvrement et les dépenses par les titres de dépenses.

comptaPublique_2

Ces opérations sont mises en œuvre selon la méthode comptable dite à partie double « DEBIT-CREDIT ».

Cette méthode comptable se réalise par l’enregistrement des opérations comptables sous forme de deux écritures égales de sens contraire. Chaque opération est analysée et la valeur déplacée est portée au débit du compte qui reçoit, au crédit du compte qui fournit.

Il en résulte que toute somme passée au débit d’un compte se retrouve au crédit d’un autre compte ou répartie entre plusieurs comptes.

Le total de tous les débits et celui de tous les crédits doivent être rigoureusement identiques.

Ces comptes, sont classés en deux catégories :

  • Les comptes financiers (le ccp, les banques, la caisse).
  • Les comptes d’ordres (comptes budgétaires de l’Etat et les comptes des opérations de trésorerie). Ces derniers prennent en charge les imputations provisoires en attendant leur application aux comptes définitifs.

Ce système comptable adhère au principe de séparation entre l’ordonnateur et le comptable, par la mise en place d’un organe chargé du contrôle en matière de dépenses, appelé « contrôleur financier », qui est chargé, avant engagement et liquidation d’une dépense, de vérifier, d’une part la conformité et la régularité de la dépense, d’autre part, de s’assurer de l’existence de crédit suffisant pour couvrir la dépense établie par l’ordonnateur.

A suivre …


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

M.YAHIAOUI Abdellah

Expert en Comptabilité publique à Présences Int’l

Expert en Comptabilité publique à Présences Int’l

Partager cet article

Commentaires (4)

  • aliyahia Répondre

    بحت عن الحسابات التي يستعملها المحاسب العمومي

    7 avril 2015 - 18 h 37 min
  • mekkioui noureddine Répondre

    bonsoir mr abed… merci pour toutes ces renseignements

    11 avril 2015 - 20 h 27 min
    • abed Répondre

      Bonjour M. Mekkioui,
      Un grand merci pour vos encouragements. Et rendons à césar ce qui lui appartient. L’auteur de toutes les contributions sur la comptabilité publique en Algérie, de la 1ère partie à la 5ème et dernière partie, est notre expert en comptabilité publique, M. YAHIAOUI Abdellah. Moi, je n’ai fait que publier ces articles dans le cadre des tâches qui me sont confiées, en rapport avec la gestion du site 3coh. Encore merci pour l’intérêt accordé et le temps que vous avez consacré à nous lire.

      13 avril 2015 - 10 h 01 min
  • Anonyme Répondre

    ce que vs avez enseignez c la realité

    16 juin 2015 - 15 h 09 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *