L’informatique au service du développement

L’informatique au service du développement

Les trente dernières années ont été marquées par de prodigieuses avancées dans les économies, les sociétés, les cultures et plus généralement les sciences.

Ces avancées sont sans conteste liées aux progrès réalisés dans le domaine des technologies de l’information qui ont connus des innovations majeures et sont perceptibles dans tous les domaines.

Ce développement augmente de manière exponentielle lorsque ces technologies s’allient à la communication. Cette alliance donne naissance à un nouveau concept, nous entendons alors parler de TIC (Technologies de l’Information et de la Communication).

Les TIC ont fortement contribué aux progrès scientifiques majeurs durant ces dernières décennies.

Elles engendrent de profondes mutations économiques, politiques et sociales et affectent de manière perceptible l’organisation du travail, les systèmes de formation et d’éducation, les rapports sociaux …

Les inventeurs du premier ordinateur au milieu du siècle passé n’imaginaient certainement pas la révolution que cela allait provoquer dans les activités économiques, sociales et culturelles.

Mais en quoi consiste réellement l’apport de cette technologie ?,

Cet apport peut s’apprécier à plusieurs niveaux :

1. La démocratisation de l’accès à l’information

L’ordinateur personnel, les tablettes et les Smartphones sont accessibles aux classes moyennes et s’invitent même dans les confins du désert, même dans les pays sous développés, les écoles et lycées disposent de cyberespaces.
Qui de nos jours n’a pas utilisé Internet pour rechercher des informations sur n’importe quel domaine à tel point que Google est devenu un terme connu et utilisé dans toutes les cultures.
Les e-universités, les forums professionnels, les bibliothèques en lignes, la presse numérique etc.… fleurissent sur le Net et permettent un partage mondial des connaissances.
Les mouvements sociaux, les organisations gouvernementales et non gouvernementales exploitent à bon escient les réseaux tel que Twitter, Facebook, Youtube pour faire connaitre leurs préoccupations ou mobiliser les citoyens autour de leurs programmes.
Les faits divers les plus insignifiants sont publiés en temps réel et accessibles à travers toute la planète.

2. Une administration où l’information électronique permet de mieux servir le citoyen

La communication et le partage de l’information entre les directions centrales et les services décentralisés permettent une prise en charge immédiate des préoccupations des administrés.
La dématérialisation des procédures administratives via internet, participent à réduire les déplacements et les encombrements au niveau des administrations publiques locales ou centrales.

3. Réponses rapides, en temps réel et mondialisation des échanges.

Dans le domaine de la recherche scientifique, le partage des travaux et l’utilisation de calculateurs de plus en plus puissants fait gagner un temps considérable aux scientifiques.
Dans le domaine de la santé, la disponibilité des bases de données renseignées en temps réel permet aux organisations mondiales (OMS) de préparer des ripostes rapides aux multiples problèmes de santé au niveau planétaire.
L’interconnexion des organismes de recherche, des universités permet l’échange rapide des informations scientifiques et un travail collaboratif sur des sujets d’intérêt mondial.

Mr Boubenia Consultant à Présences Int'l

Mr Boubenia
Consultant à Présences Int’l

 

 

 

 

 

… A suivre « L’apport de l’informatique aux pratiques médicales ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *