L’informatique décisionnelle

L’informatique décisionnelle

« Entre deux issues mutuellement exclusives, une personne qui choisit une issue, à la suite d’un processus mental appelé réflexion, aurait bien pu choisir l’autre. Nous appelons ce choix: “ La décision ” ou plus précisément “ La prise de décision ” »

Les êtres humains sont tout le temps confrontés à des situations nécessitant une prise de décision de leur part. L’importance et les conséquences de leur choix peuvent varier, et peuvent avoir des effets à court ou à long terme.

Cependant, la manière dont la décision est prise ne change généralement pas. En effet, pour espérer prendre une bonne décision, nous nous reposons d’abord sur une bonne connaissance de l’environnement décisionnel, et donc de prendre en compte toutes les données relatives à la décision et que nous jugeons importantes, sans s’encombrer avec des données non pertinentes, qui ne feraient que retarder le processus de prise de décision.

 Une fois les données nécessaires rassemblées, une analyse s’impose afin de choisir la décision appropriée, tout en évaluant les résultats que celle-ci pourrait engendrer dans le futur.

 L’évolution des technologies informatiques, au cours des dernières années, a apporté beaucoup de fraîcheur pour les décideurs des entreprises modernes, et leur a permis de mieux maitriser l’évolution de leur entreprise, qui était, quelques années en arrière, difficile à appréhender, dû à certains facteurs, comme l’augmentation du nombre de paramètres à prendre en compte, la mondialisation, la concurrence, et bien sûre la nécessité de prendre des décisions rapides pour être réactif à l’évolution du secteur d’activité.

Depuis le début des années 1980 et avec une explosion au milieu des années 1990, les entreprises s’équipent de solutions de gestion et stockent un volume d’information qui s’agrandit un peu plus chaque jour. Rapidement apparait l’idée d’exploiter toutes ces données afin d’optimiser la décision. Naît ainsi l’informatique décisionnelle dont le but est de collecter, consolider, synthétiser l’information pour aider à la prise de décision.

 L’informatique décisionnelle a apporté, grâce un ensemble de méthodes et d’outils, un moyen pour mieux exploiter les données des systèmes opérationnels (bases de données relationnelles), produites durant de longues années, et de générer de la connaissance à partir de ces données.

 Grâce à ce genre d’environnement, les décideurs peuvent connaitre les tendances de l’entreprise, au moyen des principaux indicateurs de bonne santé de l’entreprise, et ce, à travers les mois ou les années. Ils pourront ainsi analyser des données agrégées pour mieux apprécier l’ensemble de l’activité de l’entreprise.

BOUBENIA Mohamed

BOUBENIA Mohamed
Concepteur/Développeur
d’applications à Présences Int’l

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *