Le dossier Électronique du Patient (DEP)

-         1ère partie –

Depuis quelques années le thème de l’informatisation (certains préfèrent parler de « numérisation » ou encore de « digitalisation) des données du secteur de la santé revient de façon récurrente dans les discours de certains responsables et dans les lignes de nos médias.  Pour beaucoup, le cœur de cette thématique est le « dossier – électronique – du patient »).

Mais, de quoi est-il question ?   La littérature spécialisée abonde de textes sur le sujet.  Il est pratiquement autant de définitions de ce « dossier » que d’auteurs : Est-il question de dossier administratif ? de dossier comptable ? de dossier infirmier ? de l’historique des soins et traitements reçus par le patient ? de dossier pharmaceutique? … Le dossier en ophtalmologie renferme-t-il les mêmes données que le dossier en psychiatrie ou en pédiatrie ?

D’autres questions également se posent : qui a accès aux données du patient? Comment sont pris en charge les problèmes de sécurité et de confidentialité des données ?  Qu’en est-il de la fiabilité de ces données ? Le professionnel de la santé peut-il s’y fier pour poser des actes qui peuvent avoir des conséquences sur la santé du patient ?

Par ailleurs, à qui s’adressent les informations extraites de ce dossier et quelles sont ces informations? Au gestionnaire ? au comptable ? à l’infirmier (re) ? à la compagnie d’assurance? au médecin ? au Ministère de la Santé ou au Ministère du travail… ou à tous; chacun exploitant les résultats qui concernent son champ de compétence.

A partir de sa troisième version, le système 3COH a intégré une composante appelée DEP* (Dossier Électronique du Patient).

Dans une série de capsules, nous allons

-     présenter notre vision de ce qu’est le DEP;

-     expliquer l’intégration du DEP dans un ensemble plus vaste qu’est le système intégré d’information hospitalier (SIIH) 3COH;

-     examiner les différentes fonctionnalités de ce sous-système;

-     expliquer  pourquoi , selon nous,  la mise en place du DEP rencontre tant de difficultés dans notre pays;

-     explorer les avenues vers l’extension des fonctions du système.

 

·        Nous préférons parler de patient et non pas de malade car tous les patients ne sont pas des malades; c’est par exemple le cas d’une femme qui vient accoucher dans un établissement hospitalier.  Elle n’est certainement pas malade, elle vient donner la vie.

 

PRÉSENCES Int’, Batna-Montréal.

Montréal, le 11.01.2023

Les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *